Nous sommes le Samedi 28 Janvier 2023

Réviviscence traumatique : Comment surmonter les épreuves du passé ?

👩🏻‍⚕️ Bien être

La reviviscence traumatique est un phénomène psychologique qui se manifeste par des souvenirs d’événements traumatiques passés, qui sont réactivés par des stimuli extérieurs.

Il peut s’agir de souvenirs d’abus sexuels, de viols, de tortures, ou encore de traumatismes liés à la guerre.

La reviviscence peut être spontanée ou provoquée par l’exposition à un stimulus. Dans le cas d’une reviviscence spontanée, le souvenir du trauma apparaît sans qu’on y pense. Dans le cas d’une reviviscence provoquée, on peut avoir recours à un stimulus pour faire ressurgir ce souvenir. Nous allons voir en détails comment cela fonctionne et comment il est possible de lutter contre ce phénomène.

 

 

C’est quoi la reviviscence traumatique ?

La reviviscence traumatique, aussi appelée reviviscence post-traumatique ou répétition traumatique, est un trouble mental qui se manifeste chez les personnes ayant vécu un événement particulièrement perturbant. Ce trouble consiste à revivre et à reproduire des scènes du traumatisme. Cela peut aller d’une simple impression de déjà-vu à une sensation de danger imminent.

Les symptômes sont souvent marqués par la survenue d’images et de sensations intenses, associées à une peur intense et persistante. Ces sentiments sont accompagnés par différents symptômes physiques (tremblements, sueurs froides etc.) ainsi que par le sentiment d’être menacé ou en danger.

La plupart des patients ont tendance à ne plus pouvoir contrôler ces émotions fortes.

Il arrive même qu’ils refassent littéralement le film dans leur tête pour essayer de comprendre ce qui s’est passé et comment ils n’ont pas été capables de faire face à la situation.

Lire la suite  Devenir prof de yoga : un moyen de partager sa passion

C'est quoi la reviviscence traumatique ?

A quoi est-ce que ça sert ?

Une reviviscence épisodique est une forme particulière de dépersonnalisation. Elle peut se présenter sous la forme d’une perte du sentiment de soi, qui se manifeste par une impression de décorporation et/ou des hallucinations. Ces événements surviennent généralement lors d’un traumatisme psychique grave (comme un accident ou un crime) survenu durant l’enfance, comme le viol ou le meurtre.

Les personnes ayant subi ce type d’événement ont souvent tendance à avoir des comportements inadaptés vis-à-vis de leur entourage, comme la violence physique ou verbale. Parfois, ces expériences traumatiques peuvent aussi conduire à une dépression profonde et à une incapacité totale à contrôler ses actes.

Les reviviscences épisodiques peuvent être traitées avec succès par des psychothérapies spécifiques adaptées aux troubles mentaux dont elles sont issues.

Quels sont les symptômes ?

La reviviscence traumatique est un phénomène survenant chez certains patients qui ont été victimes d’un événement traumatique.

Lorsqu’elle survient, la personne peut ressentir des symptômes physiques et psychologiques.

Les symptômes physiques sont principalement liés au corps : les mouvements de l’œil, une activité musculaire excessive ou encore des douleurs inexpliquées.

Les symptômes psychologiques se manifestent par un sentiment d’angoisse, un sentiment d’insécurité ou encore des troubles du sommeil.

La reviviscence traumatique peut être présente chez tout le monde, mais elle touche plus particulièrement les personnes ayant vécu de graves traumatismes et ayant suivi un traitement adapté (psychothérapie).

Quels sont les causes ?

Les traumatismes vécus dans l’enfance peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie adulte. Dans de nombreux cas, ce sont les événements qui se déroulent au sein de la famille qui sont à l’origine des problèmes psychiques et comportementaux de l’adulte.

Il est donc important que les parents puissent reconnaitre les signes annonciateurs de cette période critique pour leur enfant et prennent conscience du fait qu’il est fondamental d’intervenir rapidement auprès de celui-ci afin d’atténuer les effets néfastes engendrés par cet épisode douloureux.

Lire la suite  Peur de sortir de chez soi : Les effets sur la santé mentale

Les troubles psychiques liés aux traumatismes subis durant l’enfance peuvent être divers et variés.

Ils peuvent être plus ou moins graves, mais ils ont souvent un impact majeur sur la vie quotidienne des personnes qui en sont victimes.

La reviviscence traumatique est une forme particulièrement redoutée, car elle représente un risque réel pour la personne concernée ; elle entraîne une rechute fréquente dans certains cas où le sujet aura tendance à reproduire certaines situations propres à son passé.

L’individu aura tendance à adopter une attitude passive face aux événements qui jalonnent sa vie, il agira comme si tout était normal alors qu’au fond de lui-même, il ne sera pas en mesure d’appréhender la situation présente.

Il ne ressentira pas un sentiment profond de plaisir ou au contraire, se sentira mal sans savoir pourquoi (angoisse).

Quels sont les causes de la reviviscence traumatique ?

Comment est-ce que la reviviscence traumatique peut être traitée ?

La reviviscence traumatique est un trouble psychotraumatique qui survient chez certaines personnes après avoir été exposées à un événement traumatisant. Ces personnes peuvent ressentir des symptômes de stress post-traumatiques, comme des cauchemars récurrents, des flash-backs et d’autres troubles.

La reviviscence traumatique peut se manifester sous forme de symptômes physiques tels que palpitations cardiaques, nausées ou encore sueurs froides.

Il est important d’identifier les causes de la reviviscence traumatique afin que celles-ci soient traitées le plus rapidement possible.

Les causes fréquentes de la reviviscence traumatique sont les suivantes :

  • exposition à une situation violente ou menaçante pendant la guerre ou dans le cadre d’un conflit armé ;
  • exposition à une situation violente ou menaçante en temps de paix (agression physique, viol, etc.) ;
  • victime d’abus sexuel pendant l’enfance ;
  • agression sexuelle par un membre du cercle familial ;
  • victimisation durant l’adolescence (intimidation) ;
  • victimisation durant l’âge adulte (violence conjugale) ;
  • traumatisme liés aux accidents et catastrophes naturelles (tremblement de terre, tsunami).
Lire la suite  Hallux valgus : les meilleurs exercices pour se débarrasser de la douleur

Existe-t-il des risques à avoir la reviviscence traumatique ?

Il existe des risques à avoir la reviviscence traumatique, même si ceux-ci sont minimes. En effet, une personne qui a vécu un traumatisme peut avoir du mal à le surmonter et à passer au travers de cette épreuve.

Il est donc très important d’être accompagné par un professionnel lorsque vous souhaitez faire face à un tel événement. Quelques conseils : Soyez prêt à vous confier, à parler de votre expérience en toute honnêteté. Ne tentez pas de changer la façon dont les choses se sont produites pour qu’elles se déroulent mieux pour vous.

Laissez le temps guérir les blessures que vous avez subies. Gardez-vous des pensées négatives et ne restez pas bloquée dans le passé ou dans les souvenirs douloureux du trauma. Résistez aux tentations de consommer des substances stimulantes (comme l’alcool ou la drogue) et autres addictions afin de ne pas aggraver votre état psychique actuellement fragile.

Il s’agit d’une forme de régression infantile. Lorsque l’enfant est en mesure de parler, il peut se souvenir des événements traumatiques qui ont marqué sa vie. Cela se manifeste par une réaction de défense face à ces souvenirs. Il peut alors avoir recours à un moyen détourné pour éviter que le traumatisme ne revienne à la surface : il se met à mentir, ou bien il peut être victime d’hallucinations ou encore faire une tentative de suicide.